La Blue Society est une vision novatrice qui propose un nouveau modèle de gouvernance, dans les secteurs public et privé, et qui vise à prendre soin de l’Océan en tant que partie intégrante de notre société, cela en utilisant ses ressources et services de façon responsable afin de parvenir à un développement durable et à préserver le bien-être de l’Homme.

L’Océan est notre système de maintien de la vie sur terre. L’Océan :

  • nous fournit 50 % de l’oxygène que nous respirons via le phytoplancton
  • nous procure de l’eau, grâce au rôle clé qu’il joue dans le cycle de l’eau
  • régule le climat, en absorbant, en stockant et en transportant de grandes quantités de chaleur autour du globe ; 93 % de cette chaleur est générée par les activités humaines (effet de serre accru)
  • nous nourrit, en nous procurant une source essentielle de protéines
  • nous fournit des matières premières, des minéraux et d’autres substances que nous utilisons quotidiennement
  • nous revitalise en nous offrant des bienfaits physiques et psychologiques
  • nous inspire et enrichit nos cultures
  • nous unit, comme véhicule d’échanges commerciaux et de télécommunications
  • La Blue Society reconnaît le rôle essentiel de l’Océan dans nos vies et la nécessité de protéger cette ressource pour les générations futures grâce à une bonne gestion de l’environnement.

    L’Océan recèle d’énormes possibilités pour satisfaire les besoins présents et futurs de la société. Il peut nourrir et prendre soin de plus de gens, fournir de l’énergie renouvelable et propre, créer des emplois, générer plus d’équité, etc. En partageant des connaissances et en impliquant des citoyens et des parties prenantes, la Blue Society peut initier des solutions technologiques, écologiques et sociales et des actions positives.

    La Blue Society s’appuie sur le potentiel de l’Océan pour un avenir meilleur et désirable, fondé sur un développement socio-économique durable et équitable.

    Je soutiens

    Les six principes de la Blue Society :

  • Responsabilité commune
    Une Blue Society qui est basée sur une gestion durable et équitable des ressources et de la biodiversité marines, en particulier celles des hautes-mers, grâce au concours de toutes les nations au titre d’une responsabilité collective.
  • Politiques intégrées
    Une Blue Society qui favorise un développement durable grâce à la mise en oeuvre de politiques intégrées et la promotion d’une coopération intersectorielle, notamment entre les acteurs économiques maritimes et terrestres.
  • Savoirs et compétences
    Une Blue Society qui adopte une approche écosystémique pour la gestion du milieu marin et du littoral et qui met en application le principe de précaution, cela dans un esprit de dialogue permanent entre les décideurs politiques et la communauté scientifique.
  • Réglementation et application
    Une Blue Society qui préserve les services et les ressources de l’Océan pour permettre un développement économique et social durable et équitable grâce à une réglementation efficace et un renforcement des mécanismes qui permettent de la faire appliquer.
  • Éducation
    Une Blue Society pleinement informée des services et des opportunités qu’offre l’Océan grâce à l’organisation d’activités éducatives à destination de tout public et à une meilleure communication des scientifiques vers le grand public.
  • Partenariat
    Une Blue Society qui est engagée grâce à la participation active des citoyens et à la collaboration avec le secteur privé, en particulier les entrepreneurs engagés dans l’innovation sociale et technologique, cela afin de favoriser l’émergence de nouvelles solutions.
  • Je demande

    Aux responsables de la Commission Européenne, en particulier ceux de la Direction Générale des Affaires Maritimes et de la Pêche (« DG MARE ») et de la Direction Générale de la Recherche et de l’Innovation, aux députés européens et aux organismes nationaux concernés,

  • Sur le plan politique et institutionnel de la gouvernance des océans, de :

    – Promouvoir la gestion durable des écosystèmes marins, en particulier par le biais d’un instrument mondial juridiquement contraignant en vue
    de la préservation et de l’utilisation durable de la diversité biologique marine en haute mer.

    – Améliorer l’efficacité de la gouvernance sur les plans nationaux et européen, en rationalisant les procédures administratives, en coordonnant
    mieux les organes de décision, en créant des organisations régionales là où elles sont nécessaires, et en mobilisant les moyens indispensables
    au renforcement des politiques maritimes.

  • Concernant la gouvernance économique, de :

    – Soutenir l’émergence d’une économie bleue, aux échelles nationales et européenne, en valorisant le capital naturel marin et en intégrant les
    coûts de restauration et de maintien des écosystèmes dans les coûts d’exploitation, tout cela en veillant à assurer un accès équitable aux
    ressources et aux services rendus par l’Océan.

    – Soutenir les entreprises responsables sur les plans écologique et social par le biais de récompenses ou d’autres incitations.

  • Concernant la gestion des océans, de :

    – Soutenir les approches de gestion transversale, cohérente et intégrée des zones côtières et maritimes, en y associant parties prenantes et
    citoyens à chaque étape du processus de prise de décision, de la mise en œuvre à l’évaluation, et cela à tous les niveaux géographiques, afin
    d’aider à surmonter la pensée et la gestion sectorielles.

    – Développer une gestion écosystémique précautionneuse en créant une plateforme interface « science-politique maritime européenne », qui
    s’appuie sur des initiatives réussies, qui promeut la formation interdisciplinaire en politique et en sciences de l’environnement et qui
    désigne des « conseillers de l’Océan » dont la mission est de diffuser des connaissances sur des thèmes liés à la mer, et cela aux niveaux
    régional, national et européen.

  • Concernant les activités de Recherche et Développement de :

    – Soutenir l’innovation par le biais d’organisations régionales, qui conçoivent et mettent en œuvre des stratégies pour la recherche et
    l’innovation responsables, fondées sur le dialogue et la collaboration à long terme entre la communauté scientifique, le secteur privé, les
    décideurs politiques et les citoyens avertis.

    – Promouvoir la recherche scientifique marine en développant la recherche multidisciplinaire et collaborative, cela en encourageant l’échange
    de connaissances entre les sciences naturelles et les sciences sociales ainsi que la promotion des outils et des mécanismes de financement tels
    que des appels à projets qui encouragent les collaborations entre acteurs ou bien encore des plateformes internationales d’échange.

  • Et concernant la culture et l’éducation en rapport avec l’Océan, de :

    – Mettre en œuvre, pour tout public, des plans nationaux et européens d’éducation sur les questions marines et maritimes, organiser des
    campagnes de sensibilisation qui mettent l’accent sur les services rendus par l’Océan et qui présentent comment parvenir à une utilisation
    durable de l’Océan en tenant compte des principes de la Blue Society.

    – Protéger et valoriser le patrimoine naturel et culturel marin par le développement de zones marines protégées et la coordination des réseaux
    spécialisés sur l’Océan pour préserver la biodiversité marine au niveau régional, et aussi faire jouer un rôle à ces acteurs dans la promotion
    de l’éducation et des loisirs liés à la mer.

    Je m’engage

  • À améliorer mes connaissances sur le fonctionnement des écosystèmes marins afin de mieux apprécier l’importance de protéger et de promouvoir l’Océan.
  • À soutenir la Blue Society en appliquant ses principes lorsque cela est pertinent et possible.
  • À contribuer au dialogue entre parties prenantes et à participer activement à des initiatives qui permettent d’utiliser et de gérer de façon durable les ressources de l’Océan.
  • À prendre en compte les points de vue des citoyens dans le processus décisionnel lié à mes activités.
  • Identité

    Vous contacter

    * : Champs obligatoires